lundi 31 décembre 2012

Les trottinettes de Noël


à défaut de luges, de skis,  de traîneaux, de patins à glace et autres accessoires de sports d'hiver, la bonne vieille trottinette  est  de saison ici. 

dimanche 30 décembre 2012

Jésus est né à la maternité de Redon


Devant la crèche de l'église Saint-Sauveur, à Redon, il y avait samedi après-midi une  dame aux cheveux blancs et deux petites filles, des jumelles au manteau identique âgées de quatre ou cinq ans.
La dame racontait la naissance du petit Jésus aux fillettes très intéressées. L'épisode initial du vilain monsieur qui voulait tuer tous les garçons de moins de deux ans suscita bien des questions. C'était quand, Mamie ? Il y en a encore, des rois comme ça ?  Les hôtels, absolument tous les hôtels, étaient pleins partout, même les Formule 1 ? Joseph et Marie  n'avaient pas de camping car ? L'étoile des Rois mages elle s'appelait comment ? Les Rois mages amenaient de l'encens comme celui du brûleur d'encens sur le buffet ? Mais ça plait aux bébés la fumée de l'encens ? Joseph et Marie ils avaient déjà d'autres enfants, ils avaient déjà été mariés avant ? L'âne et le boeuf ils dormaient toujours dans la même pièce ? Ils ne se disputaient pas ? Ils n'avaient pas peur les parents de Jésus de le laisser à côté des gros pieds du boeuf ?  Mamie, t'as pas répondu pour le camping-car, ils avaient une voiture, alors, et pas de siège auto ?
La grand-mère faiblissait sous le feu nourri des questions en stéréo. Elle essayait de faire baisser le ton aux gamines qui se houspillaient en comparant leurs connaissances en puériculture. L'enfant Jésus était assez différent de leur petit frère, né récemment. Il n'avait pas du tout la même tête, et, sans vouloir vexer la famille, il était bien plus beau. Bien plus gros, aussi. Elle devait avoir un ventre énorme, la maman Marie. Il était né par césarienne, Jésus ? La grand-mère bredouillait de plus en plus et finissait par répondre n'importe quoi. Par césarienne ? Mais non, où allez-vous chercher une idée pareille, il n'y avait pas de docteurs, c'était dans une étable... Pas de docteur, s'étonnaient les fillettes ? Oui mais il y avait une sage-femme, affirma l'une des filles. Mais comment tu sais ça, toi, demanda l'autre ? Ben, forcément, puisqu'il y a un hôpital à Redon. Nous, quand on y est nées, yavait une sage-femme. Alors, comme lui il est né ici aussi, pour lui aussi yen avait une.

samedi 29 décembre 2012

Les mégalithes de Saint-Just après la fin du monde


Je ne sais pas combien de fins du monde ont vécu les mégalithes de Cojoux, mais entre les éclipses, les météorites wagabondes, les prédictions de Nostradamus et les calendriers exotiques,  ils en ont vu passer des siècles, et ils sont toujours là, et on en découvre encore...

Les Mégalithes de saint-Just 35 ille et Vilaine dans les landes de Cojoux. ici,   Alignements du Moulin
Les alignements du moulin

Les Mégalithes de saint-Just 35 ille et Vilaine dans les landes de Cojoux. ici,  près des  Alignements du Moulin

Les Mégalithes de saint-Just 35 ille et Vilaine dans les landes de Cojoux. ici,  près des  Alignements du Moulin


Les Mégalithes de saint-Just 35 ille et Vilaine dans les landes de Cojoux. ici,  la croix saint pierre, monument du néolithique
La Croix Saint-Pierre

Un cheval est passé par là...

jeudi 27 décembre 2012

Les marais sont en eau, à Gannedel et Sainte-Marie

La petite route qui longe le marais de Gannedel

Gannedel

Route d'Avessac à Sainte-Marie


Quand il y a des hivers pluvieux, les marais du pays de Redon sont magnifiques. La lumière changeante modifie sans cesse les perspectives, le vent qui trouble l'eau brouille les reflets, les routes et les clôtures de champs disparaissent et réapparaissent au gré des crues, et le soleil, quand il s'installe, donne aux prés inondés des allures de grand lac 

mercredi 26 décembre 2012

Si la Vilaine déborde avant Noël...

Un dicton du pays dit "Si la Vilaine déborde avant Noël, elle débordera trois fois dans l'année"

On verra bien....

Photos de l'inondation de 1995

inondations redon en 1995
Crues de la Vilaine Redon 1995

inondations redon en 1995, la vilaine déborde dans la ville

La Vilaine est en crue dans Redon

Grosse crue de la vilaine, photo de 1995
Saint-Nicolas de Redon, inondation 1995.


Plus anciennement,  l'inondation de 1957 (archives de l'INA)

dimanche 23 décembre 2012

Pendant la crue, la pêche continue

Quand la Vilaine déborde à Redon

La Vilaine monte, comme souvent en cette saison, et étend tant qu'elle peut ses flots boueux.

Les poissons sont-ils heureux des inondations ?

Pendant les crues, les poissons mordent-ils ? 


Rien ne décourage le pêcheur qui a décidé qu'il mangerait une friture ou un sandre à midi.

vendredi 21 décembre 2012

La Perchais, un hameau de Saint-Just


Les hameaux de Saint-Just sont la plupart du temps constitués d'un alignement de longères orientées plein sud.



mercredi 19 décembre 2012

Souvenir de sculptures disparues



Il y avait, en 2006, une maison à vendre à Redon, au bord de l'ancienne route de Saint-Perreux.  Le mur de son terrain et son jardin étaient décorés de nombreuses sculptures.



Aujourd'hui, il ne reste qu'un oiseau.  Je ne sais pas ce que sont devenus ses compagnons, surtout des chats, qui siégeaient sur chacun des piliers.














Même s'il n'y a pas grand dommage artistique dans leur disparition, j'aimais bien ces personnages aux yeux en billes de verre, qui habitaient là.

lundi 17 décembre 2012

Enrubannage des roundballers

Eh oui, on ne dit pas "emballés", on dit "enrubannés". La machine qui transforme les balles de foin en gros chamallows entassés au bord des champs s'appelle une enrubanneuse.


Il y en a des vert pâle et des blancs, bien brillants.  On pourrait améliorer le rendu visuel encore en essayant le rose et le jaune tendre. Effet Haribo garanti. 

samedi 15 décembre 2012

Bocadève, un hameau de Saint-Just

Le four de Bocadève, Saint-Just en Ille et Vilaine

Le four du hameau


 Bocadève Saint-Just 35 , petite maison




 Bocadève Saint-Just 35, une superbe fenêtre avec entourage de schiste








Les palis d'ardoise sont utilisés comme clôtures, comme bas de paroi et là, dans cet appentis-garage, comme séparation entre deux espaces.



écrivez à ce cheval triste....
écrivez-moi !


jeudi 13 décembre 2012

Temps triste n'arrête pas le vététiste


    Dix heures du matin, pas de lumière, la brume est grise, l'herbe est gelée sur les bas-côtés,la température ne dépasse pas deux degrés, il  pleut.


On n'entend pas un oiseau. Temps de fin d'année, ou temps de fin du monde ?


Temps de sortie, en tout cas, pour ces vététistes, près de Saint-Vincent sur Oust.

mardi 11 décembre 2012

La croix de la Chesnais, à Pipriac

La croix de la Chesnais Pipriac, disparait sous les broussailles

le christ de la croix de la Chesnais, pipriac

Pauvre Christ, déjà qu'il a une couronne d'épines, voilà que lui pousse une tunique de ronces...