vendredi 11 mai 2012

Petit blaireau ne deviendra pas grand



   D'après l'encyclopédie Larousse, "le terrier d'une famille de blaireaux peut être utilisé pendant des siècles. Sa taille ne dépend pas du nombre d'individus qui y habitent à un moment donné mais de son ancienneté. Il en existe de très imposants aux multiples entrées. Ainsi a-t-on pu compter jusqu'à une centaine d'entrées, ou gueules, pour un seul terrier, soit des volumes de terrassement atteignant parfois quelque 40 tonnes de terre déplacées. Certains terriers couvrent près d'un hectare de terrain en surface."


   Ce blaireau-là aurait du écouter ses grands-oncles et tous les sages de sa famille, et rester du bon côté de la route, dans les bois des Grandes Grées, à Renac. 


Les griffes du blaireau sont impressionnantes.
                          ***

2 commentaires:

Michel a dit…

Les blaireaux prolifèrent. Le nombre d'accidents de voiture dont ils sont responsables est en explosion.

Musardise a dit…

Oui, il paraît...

Enregistrer un commentaire