vendredi 2 novembre 2012

L'écluse et le port du Bellion, à Fégréac

Avant qu'on ne construise le barrage d'Arzal dans l'estuaire de la Vilaine, en 1970, le fleuve n'était navigable qu'en fonction des horaires de la marée. Ici, à marée basse, il n'y avait presque plus d'eau. On a creusé un canal latéral pour rejoindre Redon.







Ici se rejoignent le Canal de Nantes à Brest et la Vilaine


2 commentaires:

Joe Krapov a dit…

Je savais bien que ça me disait quelque chose, Fégréac. J'y suis aller pour un atelier d'écriture avec les amis d'"Ecrire en Bretagne". Y'a longtemps ! On a mangé et écrit là :
http://www.tourisme-pays-redon.com/fr/hebergements-de-groupes/gitedegroupe-pontminy-fegreac.html

Anne et Zikou a dit…

beau petit coin

Enregistrer un commentaire