lundi 3 décembre 2012

Redon et la mémoire du breton

On a parlé breton à Redon jusqu'au Moyen-Âge.

C'est sans doute pour commémorer ces temps anciens (mais alors vraiment, vraiment anciens !) que dans les Halles fraîchement restaurées, les panneaux sont bilingues français-breton.





 On ne sait jamais. Les produits du terroir sont tellement bons pour la santé et la longévité de ses habitants qu'il reste peut-être des vieux de ce temps là qu'on emmène doucement, précautionneusement, le jour du marché, acheter leur beurre frais, leur cidre, leurs anguilles et leur andouille...




5 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme vous dites ça fait plaisir aux touristes et nous ça nous empêchera pas d'prêcher en galo...

Jean-Marc Lecoq Redon

hpy a dit…

Si j'ai bien compris keuz veut dire fromage. Ca ressemble au cheese anglais et au Käse allemand. Peut-être est-ce le mot breton qui est à l'origine du mot fromage dans ces deux langues!

Musardise Saint-Just a dit…

Keuz signifie à la fois "fromage" et "repentir", regretter". D'où, peut-être, l'expression "en faire tout un fromage ?" (Je ne crois pas, mais pourquoi pas après tout ?)

Nicolas a dit…

Le breton keuz n'est pas père des mots anglais et allemand, mais est plutôt leur frère, avec une origine commune. On la retrouve dans l'espagnol queso et le latin caseus (la protéine du lait est la caséine). Le français fromage est une variante de formage, faisant référence au moulage dudit fromage.
Mais moi, c'est le boudin que je préfère !

Musardise Saint-Just a dit…

Merci Nicolas. Le mot fromage désigne aussi l'endroit de l'affiche (de théâtre ou de cinéma) où est écrit le nom de la vedette. Va savoir pourquoi...

Et pour ce qui est du boudin, ça m'étonnerait qu'il y en ait autant que de fromages. ...

Enregistrer un commentaire