jeudi 5 novembre 2015

Saint-Just : le moulin de Cojoux se refait une beauté

Le moulin de Cojoux a un échafaudage,  des ouvriers travaillent à la réfection des joints.


Le moulin de Cojoux, dans les landes, est en chantier

L'association études et chantiers répare le Moulin de Cojoux
Le Moulin de Cojoux fait peau neuve

C'est l'association Etudes et Chantiers qui s'est attelée à cette tâche.

Quand on se promène dans la lande, on entend un tip tap qui n'est pas celui des pic-verts...

Chantier de rénovation pour le Moulin des landes de Cojoux


Attention, le point culminant des Landes de Cojoux s'élève quand même à plus de cent mètres, hein !  Il parait qu'avant le réchauffement climatique, le sommet du moulin restait invisible neuf mois sur douze, perdu dans les brumes éternelles...

Landes de cojoux, file nord des alignements du Moulin
file nord des alignements du moulin

Voir aussi

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Musardise,

Toujours de très jolies photos... Les couleurs de la végétation sont superbes.
Des souenirs de mes vacances d'été remontenr à la surface de ma mémoire. J'ai connu ce moulin abandonné, puis habité, de nouveau abandonné avant de revenir dans le giron du département...
Que de changement depuis 40 ans sur ce joli site, qui conserve, malgré les incendies, un charme incontestable...
A très bientôt,

Gaël

Musardise Saint-Just a dit…

Bonjour Gaël;
Merci ! Oui, la première fois que j'ai vu ce moulin, je ne me souviens plus s'il était habité ou à vendre. Je crois que le chanteur Stéphane Eicher avait eu l'intention de l'acheter, mais je ne sais pas si c'est une rumeur. Toujours est-il que le moulin est passé sous gestion publique et c'est très bien. La lande a bien repris, depuis l'incendie de 2009.

Steffie a dit…

Dites donc, il faudrait tenir votre blog un peu pus régulièrement !
Je plaisante, c'est un plaisir de découvrir de nouvelles photographies avec leurs textes toujours inspirés. (L'inverse est vrai aussi, à +)

Gaston a dit…

Sympa !
blog agréable pour se balader, pour musarder, quoi !

Enregistrer un commentaire