mercredi 30 décembre 2015

L'abbé Corbe en ses landes de Saint-Just

Ce billet, qui clôt l'année 2015, est composé de photos et de légendes provenant d'un lecteur de ce blog dont les parents ont bien connu le père Bernard Corbe, abbé de saint-Just de 1971 à 1991.
Les photographies (diapositives) ont donc été prises par Yvon Avellan et m'ont été aimablement transmises par son fils, Jacques Avellan, que je remercie.
Dès son arrivée, l'abbé Corbe s'est passionné pour le site mégalithique. Il l'a arpenté, répertorié, a participé aux fouilles, a découvert de nombreux monuments, élaboré des hypothèses,  effectué un immense travail d'érudit qu'il a mis généreusement à disposition des chercheurs.

L'abbé Corbe, juillet 1971

L'abbé Corbe, juillet 1971

L'abbé Corbe, juillet 1971
"M. l'abbé Corbe, recteur de Saint-Just, dont nous avons largement utilisé les pertinentes observations inédites accumulées au cours de ses nombreuses prospections dans la commune." (Les mégalithes de Saint-Just (Ille-et-Vilaine) et la fouille des alignements du Moulin de Cojou [article]
Charles-Tanguy Le Roux, Yannick Lecerf, Maurice Gautier
Revue archéologique de l'ouest  Année 1989 Volume 6  Numéro 1  pp. 5-29)


Le site d'escalade de Saint-Just 1975


le château Bû avant les fouilles, vu de l'est (Août 1975)

Les Demoiselles en 1971

Les Demoiselles étaient des jeunes filles ayant désobéi à leur père en dansant avec le diable. Elles ont été pétrifiées, comme il se devait à l'époque. Toutes les théories astronomiques à propos des mégalithes ne sont que des billevesées. En vérité, les grosses pierres ne sont que des filles (et des gars aussi, qui sait ?)  qui ont dansé avec le diable, et commis bien pire encore. On voit rien qu'en se promenant dans la campagne environnante qu'on dansait beaucoup, et qu'ici a vécu une jeunesse joyeuse aux mœurs légères. Le mégalithe couché est la troisième demoiselle, prise d'une grossesse express, qui a accouché près de ses sœurs.  On voit très bien le bébé par terre près de sa mère.
C'est le père Corbe qui a lancé cette légende.

Allée couverte de Treal (Saint-Just) avant sa restauration
L'allée couverte de Tréal en 1975
Château-Bû: mai-juin 1991


Four Sarrazin mai-juin 1991, avec Hélène Avellan.
découverte du sous sol du chateau-Bû, fouilles en compagnie du père Corbe
Carte postale rédigée par l'Abbé Corbe (cliquez pour lire le texte)
Cette carte postale, envoyée par l'abbé Corbe à la famille Avellan, est un véritable document, qui témoigne de la découverte du monument   enfoui sous le Chateau-Bû.  On perçoit bien l'enthousiasme !

1991: l'abbé Corbe fait toujours visiter le site
La Grotte de Saint-Just
Il n'y a plus d'ex votos cimentés sous la statue en haut à droite,  qui  était claire autrefois. (J.Avellan)


1975 Le père Corbe au camping de Saint-Just



Marie Joseph et Bernard Corbe sur le perron côté sud de la cure qui est devenue maintenant mairie. 
Elle était "la bonne du curé" et nous faisait des gâteaux aux biscuits et au beurre; elle n'hésitait pas à nous dire "mange mon gars mange ", quand on revenait de l'océan ou de la lande. Elle faisait aussi cuire ses poulets "au beurre". J'ignore la date de son décès, mais en 1991 elle n'était plus de ce monde puisque mes parents se restauraient dans une petite auberge quand ils allaient voir Bernard ( Bernard qui ne savait vraiment pas cuisiner ... ). J.Avellan


7 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Musardise,

Magnifiques photos et beaucoup de souvenirs et d'émotions.
Mon père a bien connu l'abbé Corbe, et j'ai des souvenirs d'office en l'église de Saint-Just.
Incroyable de constater l'évolution du paysage de la Butte entre les années 70 et maintenant. Les aléas divers, comme les terribles incendies de 1976, ont bien modifiés le site.
Le temps passe trop vite. J'ai des photos prises par ma mère sur les Demoiselles, lors des vacances scolaires, entre 1970 et 1976...
Je suppose que le père Corbe n'est plus de ce monde ?
La paroisse de Saint-Just ne possède plus de curé je crois bien, comme beaucoup de bourgs ?
Au plaisir de vous retrouver en 2016 pour de toujours splendides photos,
Bonnes fêtes et bien à vous.
Gaël

Musardise Saint-Just a dit…

Merci Gaël

Les incendies de 1976 ont aussi mis à nu des monuments dont on ignorait l'existence, ou qu'on savait exister mais qu'on ne localisait plus très bien, d'une part parce qu'ils étaient enfouis sous une lande broussailleuse ou dans les bois, d'autre part parce que le remembrement de 1962 a brouillé les cartes.
Tous les habitants vivant à Saint-Just avant 1991 ont connu l'abbé Corbe ! Pour ma part, c'est l'année où je suis arrivée...
Chaque bourg n'a plus son curé à lui depuis longtemps. Ils se les partagent... Crise des vocations pour les prêtres, et crise de fréquentation des églises par les fidèles, c'est comme ça !
Une grande partie des histoires qu'on se raconte encore en gallo tourne encore autour du curé, de sa bonne, de ses ouailles pécheresses, on voit par là que c'était un personnage majeur de la vie d'un village, et que ces temps sont révolus.

Joe Krapov a dit…

Bonne année 2016 pleine de balades et de photographies !

Musardise Saint-Just a dit…

Merci Joe ! Bonne année aussi, joyeuse et pleine d'inspiration !

Carnac a dit…

Un portrait intéressant d'un homme qui avait l'air bien sympathique.

Meilleurs vœux 2016 et merci pour les promenades !

Musardise Saint-Just a dit…

Merci Carnac, à vous aussi !

Anonyme a dit…

La légende des Demoiselles est hyperconnue. On raconte la même histoire pour les Demoiselles de Langon et pour beaucoup d'autres pierres. Ce sont toujours des filles pas sérieuses qui sont punies.

Claire

Enregistrer un commentaire