mardi 12 janvier 2016

Le port de commerce de Redon






L'Attis est dans le port de commerce depuis 2013. Il devait être dépecé, puis ne plus l'être...


Les sablières redonnaises en 2011. Le sable était amené par deux bateaux, dont le Saint-Germain qui était le seul à naviguer en amont de la Loire jusqu'à  St-Julien de Concelles (Siège de l'entreprise)






Les Sablières de Redon et de Saint-Julien de Concelles ont fermé en juin 2013 (article Ouest-France). Le sable est maintenant transporté par camion...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Musardise,

Très belles photos, comme d'habitude :)
Je ne connais pas cet endroit, qui semble à l'abandon ?
A bientôt,
Gaël

Musardise Saint-Just a dit…

Merci Gaël

Cette zone est à l'abandon.
Je crois que l'on projette de la rendre à son état premier, à savoir zone de marais, mais je n'en suis pas sûre. Je vais me renseigner !

Musardise Saint-Just a dit…


D'après le site de Phytolab [http://www.phytolab.fr/?p=2966], qui réalise une étude à propos de l'aménagement de la Vilaine:

"La zone industrielle sud de Redon se situe en zone inondable, à la confluence de l’Oust et de la Vilaine. Le cours initial des deux rivières a été modifié par l’Homme pour étendre l’urbanisation de Redon et créer une continuité bâtie avec la commune limitrophe (Aucfer). Cette zone est aujourd’hui régulièrement inondée, les entreprises ont petit à petit déserté les lieux, laissant la place à des bâtiments clôturés, vides. Il s’agit donc de requalifier cet espace naturel et de lui redonner une place dans ce grand paysage cerné par l’eau. L’étude tend a restructurer le site en concentrant les activités industrielles en amont des zones inondables et en redessinant une entrée de ville plus «naturelle»."

Maintenant, ça ne veut pas dire que s'il y a une étude, ses conclusions serviront à quelque chose, ou préconiseront des aménagements réalisables...

Enregistrer un commentaire