samedi 5 mars 2016

Le chêne de Trohinat - Sixt-sur-Aff



Près du gué de Trohinat il y a un champ, et dans le champ il y a un chêne, et sous le chêne, il y des moutons... On dirait  le début d'une comptine, mais j'aime bien passer par là, j’appelle le paysage que traverse la  route qui borde le Canut "la petite Auvergne"...

Je regarde grandir un chêne qui, non content d'accueillir les oiseaux dès le printemps, protège les agneaux des giboulées avant les premiers bourgeons.

L'arbre a une jupe de longues perches qui servent de bergerie rustique à quelques brebis et à leurs agneaux.








Le chêne de Trohinat en été (été 2006)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Musardise,

Un arbre remarquable qui doit avoir de sacrés souvenirs :)
Probable "vestige" d'un ancien bois devenu champ.
Bien à vous,
Gaël

Musardise Saint-Just a dit…

Bonjour Gaël
Ce n'est pas un très vieux chêne, et vous avez sans doute raison, il n'a pas poussé là tout seul. En tout cas, c'est un chêne-nounou pour les agneaux !

Enregistrer un commentaire