jeudi 15 avril 2021

Belle Anguille, belle Vilaine, à Redon

 Je suis allée revoir l'épave de la Belle Anguille. Le vieux bateau n'a pas été englouti, il semble immortel.

La belle Anguille


La belle Anguille, chemin de halage


Le bateau fantome de la Belle Anguille à Redon


La Vilaine à Redon, à la Belle Anguille


Au départ de Redon, à la Belle Anguille, le chemin de halage


Le marais de Redon à la belle Anguille

J'ai pensé à un blogueur qui ne verra pas ce printemps. Il  a  laissé un peu de son âme joyeuse sur les chemins de halage et autres sentiers qu'il arpentait si souvent.  

samedi 10 avril 2021

La Chapelle de Lessaint, à Guémené-Penfao

 

Chapelle Lessaint lieussaint lessaints

Voie capitales


      La chapelle de Lessaint, Lessaints, Lieussaint, Lieu-saint, Lieussaints, à Guénouvry, située au village du Tahun, à Guénouvrycommune de Guémené-Penfao,  a des origines controversées et bien mystérieuses. C'est probablement  un lieu de culte antérieur à la chrétienté.  Pour le reste, concernant l'histoire ancienne, les historiens n'ont pas l'air d'accord sur grand-chose. 


     Dans les légendes qui expliquent sa fondation, on trouve presque évidemment une histoire d'ermite, de biche pourchassée, de trésor  et d'intervention opportuniste d'Anne de Bretagne. Hum hum.
D'autres avancent qu'il  y aurait eu, en l'an 900, édification d'une  maladrerie (léproserie) avec bâtiments divers, commerces  et lieu de culte donc, mais rien ne vient étayer cette hypothèse. On ne trouve aucune trace de cette supposée maladrerie dans le cartulaire de Redon. Les cimetières successifs ont été détruits, les terres ont été remembrées, La chapelle a subi plusieurs démolitions, reconstructions, restaurations... bref on ne sait pas.



     C'est au 19ème siècle et dans le premier tiers  du vingtième  que la chapelle  Sainte-Anne a connu ses heures de gloire. Il y eut un pèlerinage très populaire  avec une grande fête foraine, une foire et un nombre de buvettes extraordinaire. Les curés d'alors déploraient beaucoup de débordements dont la presse locale se faisait l'écho. Les marchands de vins ne se plaignaient pas, les quantités écoulées étaient énormes. Le pèlerinage existe toujours, fin juillet. On y boit moins qu'autrefois,  paraît-il. 
La chapelle est passée assez tard sous la protection de Sainte-Anne. Elle était d'abord vouée à Marie. Il y avait une statue dans une espèce de grotte en contrebas mais un jour les enfants de forains, en jouant, ont brisé cette statue que leurs parents ont remplacée par une belle toute neuve de Sainte-Anne. On ne s'est  disputé ni au ciel ni à l'évêché,  à chaque sainte son tour et hop la chapelle s'est appelée Sainte-Anne. 

Fresque Chapelle Sainte Anne Guémene Penfao

Fresque réalisée par le centre de la Fresque de Blain

Scène de chasse


Annonce faite à Marie, centre de la  Fresque, réalisé par  les  apprentis Blain


     Actuellement, elle est ouverte le dimanche.  Les fresques ont été réalisées par les apprentis du Centre de la fresque de Blain sous la conduite de Louis Roger, en 1997 et personnellement je les trouve pas mal du tout. Elles ressemblent  aux peintures murales gothiques du Poitou, avec des couleurs assez vives puisque neuves et sans phases  de restauration. Les sept saints dont les statues auraient habité des niches dans les murs  autrefois se sont carapatés Dieu seul sait où, ne reste que Saint-Méen.



     C'est une étape sur la route de Compostelle, dite voie des Capitales, celle qui part du Mont Saint-Michel,  et aussi un lieu de rendez-vous pour randonneurs. En pleine nature, elle surplombe la vallée du Don: les chemins et paysages avoisinants sont beaux et paisibles.  






La vallée du Don à Guénouvry







lundi 22 mars 2021

Vue sur le pont de l'Ilette, près de Pont-Chéan

 


   Ah, la jolie Vilaine... Ici à Pont-Chéan, à la Chapelle-de-Brain. Le Pont de l'Ilette ressemble à une règle d'écolier posée sur le fleuve. D'un côté l'Ille-et-Vilaine, de l'autre la Loire Atlantique qui ne serait plus la Bretagne. Avant qu'on ne construise ce pont, au début du 20ème siècle, les vaches prenaient le bac pour passer sur l'autre rive, au gré de la croissance de l'herbe riche des pâturages. Deux vieux promeneurs m'assurent fermement, en ce jour, que le pont aurait été construit par Eiffel. Je doute un peu: un tout petit pont comme ça, presque une passerelle où l'on ne peut même pas se croiser à deux voitures,  interdit aux véhicules lourds ? Voui madame, comme on vous le dit. 
   Bon, il ressemble au Pont Lavaud, en Vendée, mais des dizaines de ponts de ce type ont été construits à la même époque. Et puis, il n'est même plus de l'époque, puisqu'il a été détruit pendant la guerre et reconstruit à l'identique dans les années 60. Après tout, si l'on admet que Gargantua s'est baladé partout dans le Pays de Redon, en laissant ici une empreinte, là une de ses dents de lait, pourquoi ne pas imaginer que Gustave Eiffel ait conçu ce tout petit pont breton?  Laissons la vraie vérité historique aux grimoires et sites patrimoniaux divers... 


   Tout est bien tranquille ici, en cette jolie fin d'après-midi. Il n'y a pas  encore de bateaux de tourisme sur la Vilaine, juste, sur le chemin de halage, quelques promeneurs avec ou sans chien, avec ou sans bicyclette. 

Vers le Mont Saint-Michel d'un côté, vers Saint-Jacques de Compostelle de l'autre

   Si vous continuez sur cette voie, vous allez vers le Mont-Saint-Michel. En sens inverse, vers Compostelle. 

   Et si vous descendez vers la mer... Surprise ! Un champ  qui brille de mille reflets  se remarque de loin...


   Hommage aux alignements  mégalithiques ? Au culte de Lug ou de Benelos ? Performance artistique destinée à recevoir des fonds pour un mécénat, une oeuvre caritative ?
   Il n'y a pas de panneau en ce sens. Juste une centaine de scions de jeunes arbres (frênes, peupliers ?) enfilés dans des bouteilles de plastique.



   Premier prix de l'année dans la rubrique "art rural" pour moi. Même s'il n'y a pas de désir de création artistique au départ, eh bien... ça miroite au soleil,  c'est éphémère, c'est presque beau, si, si...