lundi 28 mars 2011

Guénillac, à Saint-Just





On plantait souvent des chênes près des maisons. Un ou plusieurs chênes, pour protéger de la foudre, et puis aussi un if, symbole d'éternité, et un laurier, pour la sauce et pour l'église, le jour des rameaux...



***

Mise à jour le 4 septembre 2019



           La maison semble abandonnée. Les jeunes arbres que l'on voyait, huit ans plus tôt, entourés de fils de protection, ont grandi et l'ensemble est devenu taillis, la maison est peu visible de la route.

 
.....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire