dimanche 23 juin 2019

Les hérons Garde-Boeufs aiment notre Pays de Vilaine




les herons garde boeufs se plaisent en Bretagne


Les hérons garde-boeufs s'installent dans toutes les parties de l'Europe...


Les hérons  garde-boeufs ( Bubulcus ibis ) se plaisent de plus en plus chez nous. 
Ici, photographiés à Saint-Just, ils suivent le tracteur comme des mouettes, se désaltèrent  comme bon leur semble dans les abreuvoirs des vaches, se nourrissent d'insectes et de petits batraciens qui vivent dans les mares et zones humides abondantes dans nos prairies,  se déplacent à peine quand on s'en approche...

Il y a trois ans, déjà, à Renac

4 commentaires:

  1. bonjour

    Le héron garde-boeufs est présent depuis une quinzaine d'années en France. il a remonté depuis la Camargue et maintenant c'est devenu un de nos oiseaux bretons par assimilation. C'est ça l'immigration sauvage :)

    Julien MDB

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Musardise,

    Les hérons ne sont donc pas fatigués :)
    Ils font donc partie intégrante de notre faune désormais. La question est de savoir s'ils sont nuisibles ou pas pour les autres oiseaux des régions concernées...
    Certaines espèces peuvent vite devenir invasives (plantes, animaux, insectes...) au détriment des faunes locales.
    A suivre...
    Bien à vous,

    Gaël

    RépondreSupprimer
  3. Julien, d'après Wikipedia, il serait même arrivé plus tôt. Je me souviens que j'ai été surprise il y a trois ans, quand j'en ai vu pour la première fois en Bretagne, alors qu'ils étaient relativement courants déjà.

    Gaël: ceux-la n'ont pas l'air d'être fatigués du tout. J'ai parcouru des sites ornithologiques, et je n'ai vu nulle part qu'ils étaient un danger pour la faune locale, on les préserve même dans le marais poitevin. Ah, si, pour les avions... mais bon, nous ne sommes pas trop concernés ici, question grandes pistes bordées de prairies !

    RépondreSupprimer
  4. Il y en a dans le marais de Rieux aussi mais on ne les voit pas sur le dos des boeufs comme en Afrique. C'est vraiment la même espèce ?
    Christine Marchant Redon

    RépondreSupprimer