mardi 24 décembre 2019

Le Canut en crue à Sixt-sur-Aff


Le Canut de Renac est une charmante petite rivière, pas très longue (25km) bordée par des chemins et sentiers de randonnée ou de promenade. Les truites sauvages et croissent tant qu'elles peuvent et narguent les pêcheurs, les enfants y pataugent sans danger par temps de grandes chaleurs, et les musardeurs et flâneurs l'aiment beaucoup.  Ne pas confondre ce Canut avec l'autre, plus grand, plus haut sur la carte, que connaissent bien aussi tous les flâneurs et kayakistes  amateurs de belles vallées.


Voir aussi Le Canut à Trohinat,
la grande Vilaine et le petit Canut au joli mois de mai

6 commentaires:

  1. Bonsoir Musardise,

    Beau point de vue :)
    On dirait (presque !), les grands espaces du Canada...
    Avec un peu d'imagination, bien entendu...
    Effectivement, le Canut de Renac est une sympathique petite rivière.
    J'ai taquiné le poisson plus jeune vers Poubreuil, au niveau du petit pont près du château du Val...
    Mon seul regret, ne pas pouvoir s'y baigner...
    Toujours surpris de la présence de truites dans une eau qui me semble, toujours, un peu sale, et guère propice pour y tremper les pieds...

    Excellent réveillon à vous,
    A bientôt,

    Gaël

    RépondreSupprimer
  2. Si les truites y vivent et s'y reproduisent, c'est qu'elle est propre. Tout le reste n'est que point de vue humano-centré, non mais... Quand on est tout en haut de la route de Trohinat, avec le ruisseau en bas, les collines au loin et les affleurements de pierres grises ponctués de bouquets d'ajoncs, c'est à l'Auvergne que je pense. Comme quoi, notre petit Pays de Vilaine nous fait voyager pour pas un sou....

    RépondreSupprimer
  3. Super !
    Il ne manque qu'un bon coup de gel maintenant, et vous aurez des hectares de patinoires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. José: tout à fait !
      Cela se produit parfois et alors là c'est le paradis pour les enfants...

      Supprimer
  4. Bonjour Musardise,

    Il me semble entrevoir le Château de la Haye du Déron au fond du paysage ?
    Bien à vous,

    Gaël

    RépondreSupprimer