vendredi 30 octobre 2020

Gannedel en octobre

Le marais de Gannedel au mois d'octobre

 Fin d'après-midi au marais de Gannedel.... Le jour précédent le confinement. La lumière n'est pas avantageuse, mais j'avais envie d'une petite promenade là-bas. Cet automne, donc, on ne pourra pas aller voir monter les eaux quand on le désire... 

de nombreux chemins parcourent le marais de Gannedel

bordures de chemin dans le marais de Gannedel


Une croix en béton, socle en schiste



pommier brisé par la tempête

La dernière tempête a laissé quelques souvenirs...

Le marais de Gannedel en automne

Les mares persistantes dans le marais de Gannedel


7 commentaires:

  1. Bonjour Musardise,

    De bien belles photos qui, en cette nouvelle période, bien triste, de confinement, sont bien agréables à contempler.
    La nature se moque bien de nos tracas actuels.
    Je viens d'achever le livre sur le pays de Redon. Très touchant, en particulier l'étude sur la vie des habitants du marais. Imaginer l'évolution du mode de vie de ses habitants en à peine 40 ans me laisse KO debout !
    Une vie certes difficile, soumise à la montée des eaux, mais d'une telle abondance en poissons et gibiers...
    A la lecture des témoignages, je suis de plus en plus convaincu, malgré la rudesse de la vie quotidienne, que ces gens étaient certainement plus heureux que nous maintenant.
    Au vu de la situation actuelle, et pas uniquement sur le plan pandémique, il apparait de plus en plus improbable de connaitre des "jours meilleurs".
    J'espère avoir le plaisir de découvrir vos nouvelles photos, tout au long de la saison 2 du confinement !
    Bien à vous.
    Gaël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gaël

      Je ne sais pas ce qu'auraient pensé les habitants du marais si on leur avait offert une vision d'avenir de leurs territoires. La vie était rude, tout de même, et n'offrait guère de choix.
      Mes photos risquent d'être répétitives, pendant ce deuxième confinement... que je vais subir un peu en grognant: cette maudite limitation de promenades en pleine campagne, sur des chemins déserts en semaine, ne me semble pas sanitairement défendable...

      Supprimer
    2. Bonsoir Musardise,

      Je partage comme vous mon désarroi face aux mesures gouvernementales limitant les déplacements, y compris en pleine campagne...
      Ces confinements successifs, ces attestations à fournir, ces limitations de circulation, le couvre-feu, tout cela devient totalement absurde, et c'est peu dire.
      Au final, nous nous engageons lentement dans une société qui n'offre plus de choix, sinon de subir une nouvelle forme de dictature, sournoise, qui agit pour le bien de tous.
      Vos photos ne seront pas répétitives, je vous rassure...
      Elles témoigneront, à leur manière, de cette période bien précise.
      Avons-nous, au final, et en prenant compte de nos vies actuelles, plus de choix qu'il y a 50 ans ?
      Bien à vous.

      Gaël

      Supprimer
  2. Bonjour par là
    Ce beau temps me donne envie de Provence. Un tit tour à Porquerolles ?

    Sylvane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sylvane

      Porquerolles... Si on pouvait se téléporter à volonté, je ne dirais pas non !

      Supprimer
  3. Toujours beau, Gannedel. Quelque soit la saison et le temps.

    Julien de Maure

    RépondreSupprimer