jeudi 2 décembre 2021

Châtaigniers en bord de route du Pays de Redon


Les châtaigniers qui poussent en bord de route ont souvent une allure un peu bancale, un port mal fichu, rabougri et emmêlé. Ce n'est pas leur faute. Ils supportent esthétiquement moins bien la taille que leurs frères les chênes.

Ceux-ci ont été photographiés à Bonard, près de Saint Perreux :

Chataignier à St Perreux

Il semble mort mais il ne faut pas s'y fier, il y a souvent des petites pousses qui surgissent à la base des troncs blanchis des vieux châtaigniers.

Sur une route de campagne, à Ste Anne-sur-Vilaine:

Chataignier de talus, en bord de route, à Ste Anne sur Vilaine


à Saint-Just, près du Teillac, il y a quelques années:

chataignier bord de route à St Just


La culture du châtaignier en Bretagne date des Romains et perdure avec des hauts et des bas au cours des siècles.  Le bois fut longtemps  plus prisé que le fruit, on s'en sert depuis longtemps pour confectionner des cercles de tonneaux. (Le châtaignier dans les campagnes d'Ille-et-Vilaine au XlXème et XXème siècle).
C'est quand même dans le Pays de Redon que l'on trouve le plus de traces d'ancienneté de sa culture. 

Il existait dans le Finistère une châtaigneraie qui fut classée monument historique naturel en 1910, elle a été brûlée depuis, il n'en reste qu'un arbre vénérable et magnifique.

Un châtaignier en champ (article de 2015)

dimanche 28 novembre 2021

L' Attis, survivant du D-Day, agonise à Redon

 

le port de commerce de Redon, avec, en arrière plan, l'épave de l'attis

      N'allez pas vous balader près du port de commerce de Redon, sauf si vous êtes amateurs de ruines industrielles, d'épaves agonisantes, de bateaux tristes. 

 L'Attis, remorqueur qui a participé au débarquement du D Day, trônait fièrement dans le port de plaisance de Redon, à côté du Corbeau des mers, il y a  une dizaine d'années.  Si le second a maintenant le statut de monument historique, le premier n'a plus aucun espoir de survie. Il sera démantelé quand le port de Redon sera réhabilité, prochainement peut-être.


l'attis à quai dans le port de Redon


Attis remorqueur Redon


Port de commerce de Redon, l'Attis rouille...





L'Attis en 2018

L'Attis en 2011



samedi 27 novembre 2021

Les marais entre Saint-Jean-La-Poterie et Saint-Perreux

 

marais de Redon à Saint-Perreux, en novembre

       Promenade après le lieu-dit "Bonard", à Saint-Jean-la-Poterie, en direction de Saint-Perreux. Les chemins sont encore secs, l'Arz et l'Oust parent leur surface de feuilles mortes colorées.
 
Saint-Perreux la route traverse le marais. Automne.
  
C'est un paysage découvert qui évolue peu. Pâturages d'été, bosquets au loin, toute la zone est inondable. Contrairement au marais de Gannedel, les saules n'ont pas envahi tout l'espace.

Un chêne dans le marais de Saint-Perreux Saint-Jean-la-poterie.

        Il y a un chêne qui fait de la résistance: alors que tous ses camarades jaunissent, roussissent et perdent leurs feuilles, celui-ci commence à peine à ternir.

Paysage de marais en novembre, entre Arz et Oust


jonction arz oust Saint-Jean la poterie saint-perreux

                Ici, l'Arz et l'Oust se rejoignent sur la commune de St-Jean la Poterie. Anciennement, l'Arz se mêlait à l'Oust à Saint-Perreux. C'est une petite rivière charmante, longue de 66 kilomètres, qui ne traverse aucune ville et abrite quelques loutres, paraît-il...

Marais de Redon vue de Beaumont au loin

      C'est à deux pas de Redon. On voit les immeubles de Beaumont, sa cité scolaire, au loin.

jeudi 18 novembre 2021

Port-de-Roche, à Langon


Pont port de roche langon sur la Vilaine


  Port-de-Roche à Langon... Un des ponts les plus élégants enjambant la Vilaine. Et pourtant, à l'exposition universelle de Paris, en 1867, on ne le trouvait pas beau mais pratique. Il a été monté là-bas, puis, offert au département d'Ille-et-Vilaine, démonté comme un meccano pour remplacer un bac. Il a vu passer les premiers bateaux-mouches sur la Seine... Regrette-t-il ce temps-là, les foules endimanchées, les belles dames, les écoliers de Paris qui avaient un ticket gratuit pour visiter l'exposition ?

                                        

Port de roche à Langon, le pont d'acier venant de l'exposition universelle de Paris


Manoir de Port de Roche, à Langon, au bord de la Vilaine et près du pont.

Le manoir de Port-de-Roche, simple et élégant, et le grand chêne qui se pare des couleurs d'automne.




Chemin de halage le long de la vilaine à Langon, Port de roche

En suivant le chemin de halage Langon-Beslé...


.
Port-de-Roche 


jeudi 11 novembre 2021

Les tertres de la Lande de Gremel, à Saint-Just

En sortant de Saint-Just, direction Renac, si l'on prend la première petite route à gauche au panneau  "Gremel", on arrive... aux landes de Gremel. Et, en suivant le GR 39, on peut se promener dans la lande quasi déserte et découvrir  une partie  du site mégalithique moins connue et moins explorée que les Alignements des Landes de Cojoux. 

Il s'agit  de quatre tertres dont l'un, le plus à l'Est, ne possède qu'une pierre visible. 

    Vus du chemin, ces monuments dont la hauteur ne dépasse pas le mètre sont moins spectaculaires que ceux de Cojoux. Leur accès a été moins aménagé, il faut traverser la lande en se piquant un peu les pieds.


Lande de Gremel, à Saint-Just. Les pierres des tertres affleurent dans les landes.


     



Tertre du site mégalithique des landes de Grémel, à Saint-Just

    
Le tertre central des landes de Gremel. Les pierres ne dépassent pas un mètre de hauteur.



Megalithe d'une ancienne allée couverte à Gremel, Saint-Just.



Pierres latérales d'une allée couverte ou poissons pétrifiés, vestiges de temps lointains où la terre d'Armorique et d'ailleurs était encore sous les eaux  ?


Le GR 39 passe par là. tertres des landes de Gremel, site mégalithique de Saint-Just

Le Gr39 passe par là, mais son circuit est modifié à cause des travaux en cours sur la route Rennes-Redon. Plus bas, il y a le ruisseau de Saint-Just et divers chemins. C'est un endroit agréable, mais boueux  dès qu'il pleut ...

Les mégalithes de Saint-Just constitue un vaste ensemble, ici, landes de Grémel.

.

mardi 9 novembre 2021

Chevaux bretons au comice agricole de Guémené-Penfao

 

Chevaux bretons au comice agricole de Guémené Penfao



La queue de cette jument bretonne est tressée avec du raphia.





Le cheval breton a une très belle croupe ronde





    Pour en savoir davantage sur le cheval breton:  Wikipedia.   On y apprend que ce bel  animal est principalement élevé pour sa viande, que si ce n'était pas le cas, il aurait disparu...

      Il y avait 250 chevaux, dont une centaines de poulains, à la foire de Carhaix le 6 novembre dernier.


lundi 8 novembre 2021

Gannedel en automne

 

Le marais de Gannedel

Le marais de Gannedel, encore et toujours...
Quand la lumière est frisante et dorée juste avant que le soleil ne se couche, c'est un paysage merveilleux et reposant.

Marais de Gannedel, saules

Ne dirait-on pas que, passé cette porte, on peut entrer dans un autre monde ?

Des palis encadrent l'entrée du chemin, dans le marais de Gannedel

Exemple d'aménagement simple et esthétique du lieu; quelques palis qui vous invitent à emprunter le chemin...



Entre-t-on en communication avec l'esprit du lieu en venant y méditer ensemble ? Certainement, assurent les hérons, les éperviers et les loutres...

***


.

jeudi 15 avril 2021

Belle Anguille, belle Vilaine, à Redon

 Je suis allée revoir l'épave de la Belle Anguille. Le vieux bateau n'a pas été englouti, il semble immortel.

La belle Anguille à Redon, au bord de la Vilaine


La belle Anguille, chemin de halage au bord de la Vilaine


Le bateau fantome de la Belle Anguille à Redon


La Vilaine à Redon, à la Belle Anguille


Au départ de Redon, à la Belle Anguille, le chemin de halage


Le marais de Redon à la belle Anguille, avec son bateau qu'habitent les hérons...

J'ai pensé à un blogueur qui ne verra pas ce printemps. Il  a  laissé un peu de son âme joyeuse sur les chemins de halage et autres sentiers qu'il arpentait si souvent.  

samedi 10 avril 2021

La Chapelle de Lessaint, à Guémené-Penfao

 

Chapelle Lessaint lieussaint lessaints

Voie capitales


      La chapelle de Lessaint, Lessaints, Lieussaint, Lieu-saint, Lieussaints, à Guénouvry, située au village du Tahun, à Guénouvrycommune de Guémené-Penfao,  a des origines controversées et bien mystérieuses. C'est probablement  un lieu de culte antérieur à la chrétienté.  Pour le reste, concernant l'histoire ancienne, les historiens n'ont pas l'air d'accord sur grand-chose. 


     Dans les légendes qui expliquent sa fondation, on trouve presque évidemment une histoire d'ermite, de biche pourchassée, de trésor  et d'intervention opportuniste d'Anne de Bretagne. Hum hum.
D'autres avancent qu'il  y aurait eu, en l'an 900, édification d'une  maladrerie (léproserie) avec bâtiments divers, commerces  et lieu de culte donc, mais rien ne vient étayer cette hypothèse. On ne trouve aucune trace de cette supposée maladrerie dans le cartulaire de Redon. Les cimetières successifs ont été détruits, les terres ont été remembrées, La chapelle a subi plusieurs démolitions, reconstructions, restaurations... bref on ne sait pas.



     C'est au 19ème siècle et dans le premier tiers  du vingtième  que la chapelle  Sainte-Anne a connu ses heures de gloire. Il y eut un pèlerinage très populaire  avec une grande fête foraine, une foire et un nombre de buvettes extraordinaire. Les curés d'alors déploraient beaucoup de débordements dont la presse locale se faisait l'écho. Les marchands de vins ne se plaignaient pas, les quantités écoulées étaient énormes. Le pèlerinage existe toujours, fin juillet. On y boit moins qu'autrefois,  paraît-il. 
La chapelle est passée assez tard sous la protection de Sainte-Anne. Elle était d'abord vouée à Marie. Il y avait une statue dans une espèce de grotte en contrebas mais un jour les enfants de forains, en jouant, ont brisé cette statue que leurs parents ont remplacée par une belle toute neuve de Sainte-Anne. On ne s'est  disputé ni au ciel ni à l'évêché,  à chaque sainte son tour et hop la chapelle s'est appelée Sainte-Anne. 

Fresque Chapelle Sainte Anne Guémene Penfao

Fresque réalisée par le centre de la Fresque de Blain

Scène de chasse


Annonce faite à Marie, centre de la  Fresque, réalisé par  les  apprentis Blain


     Actuellement, elle est ouverte le dimanche.  Les fresques ont été réalisées par les apprentis du Centre de la fresque de Blain sous la conduite de Louis Roger, en 1997 et personnellement je les trouve pas mal du tout. Elles ressemblent  aux peintures murales gothiques du Poitou, avec des couleurs assez vives puisque neuves et sans phases  de restauration. Les sept saints dont les statues auraient habité des niches dans les murs  autrefois se sont carapatés Dieu seul sait où, ne reste que Saint-Méen.



     C'est une étape sur la route de Compostelle, dite voie des Capitales, celle qui part du Mont Saint-Michel,  et aussi un lieu de rendez-vous pour randonneurs. En pleine nature, elle surplombe la vallée du Don: les chemins et paysages avoisinants sont beaux et paisibles.  






La vallée du Don à Guénouvry