mardi 9 février 2021

Un lundi midi d'hiver confiné, à Redon

 Le lundi, à Redon, c'est jour de marché.
Sous les halles, à midi, il n'y a pas grand monde. 

Un marché en février 2021, à  Redon



La gelée royale protègera-t-elle de l'épidémie ? Pas sûr, mais les bonbons au miel sont bons...
     


Les rues alentour ne sont pas très fréquentées. 









     L'avantage de l'épidémie, c'est qu'aucun passant ne peut râler s'il entre dans un de vos clichés.  Avec le masque, personne n'est reconnaissable. Et comme ceux qui ne le portent pas sont en tort, héhé... plus personne ne grommelle un "et le droit à l'image, alors ?"



Triste temps pour les cafés !



7 commentaires:

  1. ça fait ville morte!
    Il ne pleuvait même pas il ne faisait même pas froid
    Le centre ville se déserte et le confinement n'est pas responsable il y a quelques années que le phénomène s'accélère. Enfin il y a plus de monde au marché d'habitude.

    Pierre CZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Pierre
      Ce n'est jamais folichon en janvier février, mais vous avez raison, pour ce qui est de la désertion du centre ville. Ce n'est pas un problème propre à Redon.

      Supprimer
  2. Bonjour Musardise,

    Si il n'y avait ces maudits masques sur les visages, votre noir et blanc magnifique rend les lieux intemporels...
    On a l'impression d'être dans les années 50 (la quatrième photo, sans signe apparent de modernité).
    Très curieux de voir ce cher Redon masqué et confiné dès 18 h... Triste.
    J'imagine bien les conséquences sur les commerces du centre-ville de la situation actuelle...
    Lors de mon dernier passage, en novembre 2019, les rues étaient désertes et peu de commerces ouverts...
    Bien à vous.
    Gaël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Gaël
      Après six heures du soir, alors qu'il commence à faire encore jour, les petites villes comme Redon sont doublement fantomatiques. Elles sont victimes du processus de désertification de leur centre, avec fermeture des commerces, et des effets de l'épidémie avec la fermeture des lieux qui apportaient un peu de vie: les cafés, le théâtre et le cinéma très vivants ici...

      Supprimer
  3. En tout cas les photos sont belles. J'aime tout particulièrement la 7.
    Mais oui j'ai déjà vu des images plus gaies de cette ville !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Musardise,

    D'accord avec Pastelle, les masques et les magasins fermés apportent une touche de désolation. Effectivement, la pandémie et les multiples restrictions n'arrangent rien pour des villes de la taille de Redon, mais il me semble bien que l'abandon du centre-ville est largement antérieur à ce que nous subissons depuis bientôt un an désormais.
    Bien à vous.
    Gaël

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup le panneau avec l'interdit gendarmesque ! le gendarme de Redon connaît-il la chanson qui lui a été consacrée ? ;-)

    RépondreSupprimer