lundi 22 mars 2021

Vue sur le pont de l'Ilette, près de Pont-Chéan

 


   Ah, la jolie Vilaine... Ici à Pont-Chéan, à la Chapelle-de-Brain. Le Pont de l'Ilette ressemble à une règle d'écolier posée sur le fleuve. D'un côté l'Ille-et-Vilaine, de l'autre la Loire Atlantique qui ne serait plus la Bretagne. Avant qu'on ne construise ce pont, au début du 20ème siècle, les vaches prenaient le bac pour passer sur l'autre rive, au gré de la croissance de l'herbe riche des pâturages. Deux vieux promeneurs m'assurent fermement, en ce jour, que le pont aurait été construit par Eiffel. Je doute un peu: un tout petit pont comme ça, presque une passerelle où l'on ne peut même pas se croiser à deux voitures,  interdit aux véhicules lourds ? Voui madame, comme on vous le dit. 
   Bon, il ressemble au Pont Lavaud, en Vendée, mais des dizaines de ponts de ce type ont été construits à la même époque. Et puis, il n'est même plus de l'époque, puisqu'il a été détruit pendant la guerre et reconstruit à l'identique dans les années 60. Après tout, si l'on admet que Gargantua s'est baladé partout dans le Pays de Redon, en laissant ici une empreinte, là une de ses dents de lait, pourquoi ne pas imaginer que Gustave Eiffel ait conçu ce tout petit pont breton?  Laissons la vraie vérité historique aux grimoires et sites patrimoniaux divers... 


   Tout est bien tranquille ici, en cette jolie fin d'après-midi. Il n'y a pas  encore de bateaux de tourisme sur la Vilaine, juste, sur le chemin de halage, quelques promeneurs avec ou sans chien, avec ou sans bicyclette. 

Vers le Mont Saint-Michel d'un côté, vers Saint-Jacques de Compostelle de l'autre

   Si vous continuez sur cette voie, vous allez vers le Mont-Saint-Michel. En sens inverse, vers Compostelle. 

   Et si vous descendez vers la mer... Surprise ! Un champ  qui brille de mille reflets  se remarque de loin...


   Hommage aux alignements  mégalithiques ? Au culte de Lug ou de Benelos ? Performance artistique destinée à recevoir des fonds pour un mécénat, une oeuvre caritative ?
   Il n'y a pas de panneau en ce sens. Juste une centaine de scions de jeunes arbres (frênes, peupliers ?) enfilés dans des bouteilles de plastique.



   Premier prix de l'année dans la rubrique "art rural" pour moi. Même s'il n'y a pas de désir de création artistique au départ, eh bien... ça miroite au soleil,  c'est éphémère, c'est presque beau, si, si...  

16 commentaires:

  1. Bonjour d'une Branichapelloise*

    J'ai toujours entendu dire en effet que ce pont avait été dessiné par Eiffel.
    On se consolera si ce n'est pas le cas :)
    Il y a une petite halte nautique et une aire de pique nique juste à côté, c'est un endroit apprécié quand il fait bien chaud !
    Françoise LT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Branichapellois = habitants de la Chapelle de Brain !

      Bonjour Françoise, merci pour votre passage.

      Supprimer
  2. Bonsoir Musardise,

    Le retour, en ce début de printemps !
    Je ne me lasse jamais de parcourir ce chemin de halage qui longe la Vilaine.
    Un très agréable parcours en vélo, tranquille et propice à la rêverie.
    Et puis, il y a toujours des surprises, la preuve avec ce champ de bouteilles en plastique...
    Tout cela doit bien avoir une utilité, parce qu'il faut, malgré tout, se donner beaucoup de mal pour les enfiler en telle quantité !
    Très belles photos et heureux de retrouver votre coup d'oeil.
    Bien à vous,
    Gaël

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Gaël
    Je pense que c'est une pratique visant à protéger les jeunes troncs du grignotage. Mais, oui, quel boulot!
    Et la promenade le long du halage... C'est toujours beau et paisible en effet. La Vilaine est bien basse cette année.

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien pour apprendre le principe de la multiplication en promenade avec un gamin.
    Dix rangées, douze colonnes, je dis ça au pif, avec trois bouteilles par arbre, ça nous fait combien de bouteilles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Liliane, z'êtes dure avec les enfants. Mais sachant qu'une bouteille contient 1,5 l, on peut corser l'affaire. Sans parler du prix moyen le l'eau minérale et du soda. Quant au volume des déchets de plastique qu'on devra bien évacuer, ça nous mène bien jusqu'à l'âge de douze ans au moins.

      Supprimer
  5. Je vais aller voir le champ de bouteilles ce WE.
    Merci pour l'idée de balade...
    Julien de Maure

    RépondreSupprimer
  6. Romain Brisquet26 mars 2021 à 11:24

    Bonjour
    Protéger les troncs des jeunes arbres avec des bandes de plastiques est une méthode connue en jardinage.
    Il y avait eu au Centre Pompidou des performances artistiques en direct avec des bouteilles de plastique et autres déchets. Et je vous assure que c'était intéressant, impressionnant et même assez beau même si je vous sens sceptique sur le sujet ! http://art-eco.over-blog.com/article-happenings-artistique-58075811.html

    RépondreSupprimer
  7. Romain, j'ai regardé ces "hapening artistiques" suivant votre lien, merci. La nuage, ou suspension lumineuse, à partir de bouteilles en plastique est pas mal, mais pas aussi bien que mon champ étincelant !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Musardise,

    Eh bien c'est reparti pour des promenades confinées...
    Rien ne change vraiment depuis plus d'un an désormais.
    J'ai comme l'impression que les Landes de Cojoux seront, compte tenu des nouvelles restrictions, très fréquentées.
    En attendant de revoir St-Just et de prendre à nouveau un verre ensemble, je visite les années passées sur votre site...
    Pour info, un petit documentaire sur Youtube consacré à "l'Amante Verte", très intéressant.
    Bien à vous,

    Gaël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gaël,
      Les Landes de Cojoux sont de plus en plus fréquentées... Mais c'est une aimable fréquentation; je crois que les promeneurs sont sensibles à la beauté du lieu et, malgré l'absence de poubelles le sol n'est pas jonché de détritus et canettes diverses. Promenades en famille avec poussettes, randonneurs aux longs bâtons de marche, cavaliers... Il y a de tout. Les mares s'assèchent, il n'y a plus de boue dans les chemins. Hier, un hélicoptère "dragon" tournait au-dessus des landes. Surveillance des incendies, déjà...
      Je crois que si on veut boire un verre, il faudra apporter sa bouteille, parce que là, en effet...

      Supprimer
  9. Décidément, ce Pays de Redon, où je suis en confinement pour raisons de solidarité familiale, recèle bien des mystères et trésors :)

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui alors ! La bibliothèque de Redon offre à la lecture quelques livres et documents intéressants, et si vous revenez à la période de la Teillouse, quand ce mawdit confinement aura pris fin, vous pourrez en apprendre de belles avec les conteurs...

      Supprimer
  10. C'est pas bien de se moquer des performeurzartisitks !

    RépondreSupprimer